Manger à son bureau : bonne ou mauvaise idée ?

Un Powerpoint à finir avant d’aller en réunion ? Un article à terminer avant le week-end ? Il y a souvent une bonne raison pour faire sauter la pause déjeuner et ainsi gagner quelques précieuses minutes. Malheureusement, cette pratique de plus en plus répandue n’est pas sans conséquences pour votre santé et votre environnement de travail.

Les conséquences sur la santé

Manger à son bureau est mauvais pour la santé, car cela est souvent synonyme de manger devant un écran. En effet, si votre attention porte davantage sur votre ordinateur que sur votre repas, la mastication se fait automatiquement moins efficace et qui dit mauvaise mastication dit mauvaise digestion.
Mais ce n’est pas tout. Il a été également prouvé que l’abus d’écran favorise l’obésité, car on ressent moins la sensation de satiété lorsque l’on est concentré sur un écran. 

Enfin, sachez que manger à son bureau signifie exposer sa nourriture à une importante quantité de bactérie ! Vous l’ignoriez peut-être, mais un bureau est en moyenne 5 fois plus sale qu’une table à manger et un clavier contient 70 fois plus de bactéries que la cuvette de vos toilettes. Votre pire ennemi ? Les miettes de pain ou de gâteau ! Souvent présentes sur les bureaux et les claviers à causes des sandwich et des goûters, elles sont de véritable foyers de bactéries.

Une question de savoir être

En France, on estime que 60 % des salariés mangent à leurs postes de travail. C’est regrettable, car les repas sont, par essence, des moments de partage et d’échanges indispensables pour souder une équipe et entretenir une bonne ambiance de travail. Un petit restaurant entre amis, ou simplement quelques rires entre collègues permettent de sécréter de la sérotonine qu’on appelle également hormone du bonheur. C’est donc une activité indispensable à notre bien-être. Gardons à l’esprit que nous sommes des animaux sociables par nature !

Manger à notre poste de travail nous expose à de nombreuses bactéries

Alors que faire en cas de surcharge de travail ?

Être débordé, n’est pas une fin. Si vous êtes débordé, c’est peut-être que vous avez accepté trop de tâches en surestimant vos forces. Dans ce cas-là, il est important pour vous d’apprendre à déléguer les tâches. Ou simplement de temps en temps à dire non-car vous n’êtes pas un super-héros ! 

Le problème peut également venir de la hiérarchie qui peut avoir tendance à trop se reposer sur vous. Dans ce cas-là, il est nécessaire d’avoir une discussion avec votre supérieur. Ce dernier doit, en effet, comprendre que vous ne serez pas efficace si vous êtes débordé, car vous ne pourrez pas vous concentrer sur une tâche en particulier. Vous n’êtes pas une machine ! 

Enfin, bannissez la procrastination. Cette dernière n’a pour conséquence que de repousser l’échéance. Et vous pouvez vous laisser facilement déborder par des tâches d’apparences simples si vous repousser toujours le moment où il faut s’y mettre ! La clé réside dans la répartition des tâches !

A.T

Publié dans: #QVT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s