Comment Lutter contre le manque de confiance en soi au travail

On estime aujourd’hui qu’entre 80 et 90 % des Français se sont déjà demandé comment lutter contre le manque de confiance en soi au travail. Pour la plupart, ces crises ne sont que passagères, mais pour certains, elles perdurent parfois et peuvent se transformer en phase de déprime voir de dépression. Si vous vous reconnaissez dans cette description pas d’inquiétude ! Quelques habitudes à prendre peuvent facilement permettre de lutter contre cette forme particulière de blues. Nous avons rassemblé pour vous nos 4 techniques favorites.

1) Communiquer pour évacuer et partager le problème


Notre premier conseil pour lutter contre le manque de confiance en soi est simple : parlez à vos proches. Cela peut paraître élémentaire, mais communiquer un problème peut parfois représenter une grande difficulté pour les personnes pudiques. De manière générale, on a toujours du mal à avouer ses faiblesses. Cependant, cela peut être d’une grande aide car les autres voient souvent en nous des qualités que nous avons du mal à percevoir du fait de nos exigences propres. D’autant plus que cela vous soulagera automatiquement ! Confiez une information à quelqu’un, c’est toujours se délester d’un poids. Attention cependant à toujours apporter un regard critique sur les conseils de vos proches, car personne n’est parole d’évangile. Aucun jugement de valeur ne pourrait être le bienvenu.


Laissez vos proches vous conseiller mais pas vous juger.

2) Posez-vous la question des vrais responsables de la situation à laquelle vous faîtes face

Que vous travailliez dans une entreprise, une association, ou encore une administration il y a de fortes probabilités pour que vous ne soyez pas seul face à la tâche. Cela implique que chacun des services travaille en collaboration. Tout cela signifie que même si vous êtes la personne qui se retrouve à faire face à la difficulté vous n’en n’êtes pas nécessairement l’unique source. Ayez bien conscience d’une chose : dans une organisation telle que celles décrites plus hauts chacun travaillent pour des objectifs communs, mais tentera toujours de se dédouaner par rapports à ses éventuelles fautes ou responsabilités. C’est peut-être vous qui avez eu cet accident mais si votre patron ne vous forçait pas à travailler de nuit, cela ne serait peut-être pas arrivé. C’est peut être vous qui n’avez pas rendu ce dossier à temps, mais ce n’est pas de votre faute si les stagiaires sous votre responsabilité manquent de performances. Sans appeler à rejeter automatiquement la faute sur autrui nous vous conseillons de prendre du recul sur la difficulté à surmonter et à donner à chacun sa part de responsabilité.

3) Le challenge n’est pas uniquement professionnel

Vos amis n’arrêtent pas de vous le répéter, il n’y a pas que le travail dans la vie. Si vous faites face à un coup de mou, rien de tel pour vous requinquer que de se challenger en dehors du lieu de travail. Lancez-vous des défis à votre portée pour lier effort et plaisir et surtout profitez-en pour décompresser. Qu’il s’agisse de sport, de musique, de cuisine ou que sais-je encore, vous devez y voir une échappatoire. Et pas besoin de mettre la barre trop haut : augmentez votre temps de course de 12 minutes par semaine, inscrivez-vous à la salle, commencez à jouer d’un instrument, réussissez enfin ce risotto, bref laissez libre court à votre imagination. Atteindre ces objectifs permettra de vous redonner confiance en vous, en vous rassurant sur vos compétences même si elles sont extra-professionnelles. 

Lutter contre le manque de confiance en soi au travail passe par des choses simples à la portée de tous. Pas besoin de thérapie médicale même chez les cas extrêmes.

4) Relativiser sur la nature du problème pour lutter contre le manque de confiance en soi au travail

Cela peut paraître étrange, mais les scientifiques ont récemment établi que si au travail une grande partie des problèmes ressurgissent sous des formes parfois différentes, leurs sources est souvent identique. Cela prouve que ce sont souvent les mêmes problèmes de fond (comportement, habitudes, compétences techniques, problèmes psychologiques) qui sont à l’origine des problèmes de tous les jours au travail. Imaginons par exemple que vous ayez manqué de temps pour faire votre étude de marché et que votre patron ne soit pas satisfait du rendu. Même si c’est la première fois que vous êtes réellement confronté à ce type de mission ce n’est peut-être pas la première fois que votre manque d’organisation vous joue des tours. Par le passé, vous vous êtes déjà laissé dépasser par la quantité de travail qui vous incombe. La source du problème vient peut-être du fait que vous avez du mal à prioriser certaines tâches par rapport à d’autres. Vous l’aurez compris, nous vous conseillons de tenter systématiquement de faire des parallèles entre la tâche présente et vos expériences passées. Peut-être que des solutions qui ont pu fonctionné par le passé fonctionneront de nouveaux cette fois-ci. 

Si vous êtes à la recherche de conseils pour améliorer le bien-être au sein de votre entreprise, découvrez les solutions que nous proposons. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s